Messages

Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!Début de saison ce week-end!!! bonne saison!!!

Papa et Maman d'aréna

MAHG
Cascades Novice B

 
 

Papa et maman d'aréna
 
 
Il y a du monde qui disent qu'il faut être un peu fou dans sa tête pour suivre son kid dans le monde du hockey.

Ben je vais vous expliquer comment ça se passe! Ça commence quand ti-loup écoute le match à la télé le samedi soir. Ça se précise quand il voit les grands sur la patinoire après l'école pis ça se concrétise l'été de ses 5 ans quand vient le temps des inscriptions!
Papa est déjà prêt a magasiner le premier hockey pis maman se dit "Bof, why not. Anyways ça va pas durer..."
C'est là, c'est exactement là qu'on se fait pogner. A 5 ans on le sait pas où tout ça va nous mener. Un ptit TimBit en patin c'est vraiment cute! Un stick trop grand, un chandail qui descend jusqu'aux genoux, un casque qui ballotte légèrement de gauche à droite, pis v'là notre mini Crosby trop petit sur une glace énorme.
Devant lui, un filet trop loin lui fait des clins d'oeil en ouvrant les bras, l'air de dire "viens t'en le big, je t'attends!"

Ti-loup patine pendant que maman potine... et de match en match tout l'monde se rapproche. Un grilled cheese au bacon pour déjeuner, un café trop fort pis un aréna bondé de parents avec des bébés qui apprennent à marcher en se tenant après les bancs.
C'est comme ça que ça commence! Après le match, ti-loup s'en va chez le numéro 9 pour l'après-midi! Quand on va aller le chercher vers 4 heures après l'épicerie, on va se faire offrir une bière le temps que les kids terminent la 3e période qui se déroule dans le sous sol.
C'est à ce moment là aussi que ça commence. C'est tout ça qui est pas écrit sur le contrat. Les à côtés, les avant-match, les après-match pis les journées pas de match où on se côtoie pareil parce que sinon, on s'ennuie.

Chaque samedi matin va devenir un rituel, pis la routine va s'installer comme si la place lui revenait! Le ptit Crosby va devenir meilleur, pis le hockey va s'installer partout. Sur ses murs de chambre, sur ses chandails, ses draps... pis en avril, quand les Canadiens vont faire les séries, il va négocier la 3e période en promettant de se lever sans problème pour l'école le lendemain matin. "Promis maman, promis!"
A chaque mois d'août, ti loup va attendre son classement, pis son nouveau numéro. Quand il va sortir de la chambre des joueurs, il va affronter la glace comme un vainqueur, avec la même énergie que ceux qui passent à la télé le samedi.
Après, il va rester pour regarder le match des grands. Les Midget Espoirs qui arrivent avec leur belle gueule, leur sac sur l'épaule, 2 bâtons dans les mains pis un beau jacket identifié avec leur nom pis leur numéro!
Mini-Crosby, du haut de ses 6 ans, veut déjà mesurer 6 pieds. Il tient la porte, les regarde passer et c'est là que ça se passe. Précisément à ce moment là, telle une révélation, il fait un face à face unique avec le gardien de but.
Mini Crosby devient soudainement Mini Carey. Il soulève un peu la tête pour admirer le géant devant lui, et sans même s'en rendre compte, le grand goaler de 15 ans vient de changer le parcours de vie d'un enfant. Il vient de lui révéler c'est où sa place sur la grande glace.
Ça y'est, l'espace d'une seconde et votre Timbit se retrouve dans les buts. C'est là que ça commence vraiment et 10 ans plus tard ça continue.

 

Quand l'été arrive, il veut pas s'arrêter. 2 mois et demi c'est trop long, faut étirer la saison. C'est là que le hockey commence à vraiment ben s'installer. Du linge chaud dans le char en plein été, des rondelles dans le coffre à gant pis une roulette de tape dans le fond de la sacoche. Ca prend un ballon aussi, pour passer le temps en attendant la Zamboni.
C'est ça du hockey 12 mois par année. Ça non plus c'était pas écrit.

Après votre première saison, il sera déjà trop tard! Vous allez faire le deuil d'un chalet de ski pis passer vos week end à encourager votre vétéran!
Pour les autres autour qui comprennent pas, faut savoir que c'est même pas une contrainte, c'est même pas lourd, c'est juste un rêve qui suit son cours. Les grands parents qui arrêtent chez vous prendre un café le samedi, ben nous on les reçoit à l'aréna!
A chaque week end, c'est comme vous autres, on fait le ménage, l'épicerie, pis on soupe trop tôt ou ben trop tard quand le match est à 6 heures. Le hockey, c'est du temps en famille, pis du beau gros social. Le hockey c'est un mode de vie qui est pas écrit sur les papiers.

Dès le mois d'août on se retrouve pis on sait que dans le pick-up du numero 3 ya un cooler qui nous attends. Un «tail gate» sous le soleil, pis après la pratique on se retrouve au restaurant! C'est comme vous autres mais c'est plus souvent, avec plus de monde, au 4 coins de la région. Avec le hockey, on fait du char, pis on veille tard! Ça non plus c'est pas écrit quand on prend l'abonnement.
On est loin des matchs le samedi à 8h du matin, on est loin du p'tit TimBits avec son chandail trop grand. Notre vétéran est rendu à 15 ans, c'est lui maintenant qui fait l'envie des tout petits! Il traine son sac sur une épaule, ses pads sur l'autre, ses bâtons dans une main, son cell dans l'autre pis sur son manteau, juste à coté du logo, ya son numéro.

Quand un tout petit lui tient la porte, il lève la tête émerveillé, pis on sait pas, peut-être qu'il se passe quelque chose, peut-être pas!
Y'a pas juste lui qui a grandit, son rêve aussi. Le hockey c'est pas un sport, c'est un rêve d'enfant qui reste tout l'temps présent. Pis devinez donc, ça non plus c'est pas inclus dans l'inscription.

 

Il y a du monde qui disent qu'il faut être un peu fou dans sa tête pour suivre son kid dans le monde du hockey... Ben honnêtement, moi je pense pas!

Auteur incue.

Commanditaires

Sport Expert

Social

Météo

Dernières nouvelles